Visite guidée du Temple Jean BAYLOT (des Amandiers)

Publié le par Loge Phénix

    

Le Parvis :

 

La porte d'entrée porte l'inscription du nom de la Loge, fondée à Perpignan en 1766 et qui y transporta ses travaux en 1783.

Deux panneaux en ornaient l'entrée. Seul celui de droite a été conservé qui représente un vieillard les pieds en équerre, l'index sur la bouche qui réclame le silence pour la participation aux travaux maçonniques.   

 

L'Orient :

 

 À travers la représentation (simplement restaurée) d'une fenêtre donnant sur l'extérieur, on distingue le Temple. En effet dans la perspective maçonnique, les Ouvriers se réunissent en Loge et travaillent à la construction du Temple, dont le chantier est proche.

A droite et à gauche, le Soleil et la Lune. Au centre se place le Vénérable qui préside aux travaux, comme le Soleil préside au jour et la Lune à la nuit. Il fait le lien entre l'harmonie du Cosmos et celle qui doit régner au sein de l'atelier. Renouvelé par élection chaque année, il n'est point un Gourou mais procède à un circuit qui lui permet de s'investir progressivement  dans chacun des postes, afin de savoir obéir, commander, administrer, enseigner, avancer, reculer, chercher, transmettre, décider, organiser, remplacer, s'exprimer, se taire, écouter, donner et recevoir…

 

Le Ciel :

 

Si les portes sont fermées lors des travaux, la Loge est à ciel ouvert, car le travail n'est jamais achevé. Le Grand Architecte appelle l'Humanité entière à participer librement à la Création et au parachèvement du Grand Œuvre. Les Maçons s'inscrivent dans cette perspective et cherchent à s'insérer dans l'Edifice à la place qui leur est destinée. Le ciel qui a été restauré est celui du 27 décembre 1783, date des premiers travaux dans ces lieux.

 

L'Occident :

 

Du côté du midi, le médaillon est très bien conservé et figure le Premier Surveillant. On y trouve son Maillet et son emblème, le Niveau, qui "rend égaux les Elus par les Vertus".

Symétriquement a été reconstitué un médaillon du même esprit pour le Second Surveillant, avec la Perpendiculaire qui est le "bijou" qui le désigne.

Derrière leur plateaux, les deux colonnes symboliques qui se trouvaient de part et d'autre de l'entrée du Temple de Salomon à Jérusalem : J et B. Les Apprentis se tiennent sur la colonne du Nord, sous l'autorité du Second Surveillant, chargé plus spécialement de leur instruction. Les Compagnons sur celle du Midi, sous l'autorité du Premier Surveillant.

 

Le centre de la Loge :

 

De part et d'autre des colonnes de style ionique, symbole de Sagesse, enrichies de cannelures pour marquer, avec l'ensemble des frises et corniches, la recherche minutieuse du Beau. Au centre le Pavé Mosaïque aux carreaux noirs et blancs, symbole de la dualité au sein de laquelle tout homme doit chercher sa route. Dessus se déroule le Tapis de Loge qui reprend tous les éléments symboliques du Grade.

 

Les Fresques latérales :

 

Les deux fresques qui entourent le Temple étaient encore intactes et ont simplement été restaurées.

 

 Celle figurant au Nord avec épée et balance représente l'EGALITE. Le port de l'épée, réservé aux Nobles dans le monde profane, était propre en Loge à tous les Frères, dès leur réception, symbole de l'égalité par l'élévation. Le bon usage de celle-ci venait en cultivant la Vertu au sein de la Fraternité puis en se répandant au sein de la Société. Avoir la sagesse de ne point user de l'arme pour sa propre puissance mais de ne point en faire non plus un simple ornement, en sachant en faire usage à bon escient, tel est le chemin symbolique de l'Initié.

 

La fresque du Midi représente la Maîtrise des Sciences, une baguette d'une main, une sphère de l'autre et les outils à terre. Arts et sciences disposaient de la même considération, qui implique la maîtrise des matériaux, avec au sommet la GEOMETRIE, personnalisée dans cette fresque.

 

Les autres fresques étaient pour quatre d'entre elles partiellement effacées et avaient totalement disparues pour les quatre autres. Elles figuraient suivant l'usage de l'époque, connu au travers de descriptions qui nous sont parvenues mais dont ce Temple est le seul vestige vivant, les Vertus Morales.

 

 Certaines correspondent à des postes d'Officiers de la Loge, outre les deux Surveillants :

 

MOISE et les Tables de la Loi, correspondent au Frère Orateur, gardien des Règles et chantre de l'alliance contractée par chaque nouvel initié avec l'Ordre au sein duquel il vient de faire son entrée.

 

Nue, son miroir à la main, la VERITE, placée au Nord ou préside la Lune et la lumière réfléchie, renvoie sur la fonction du Secrétaire de la Loge, mémoire sincère et silencieuse dont le sceau doit être le garant d'authenticité.

 

 Foi, Espérance, Charité, sont repérables par leurs attributs classiques et constituent les clés de la démarche initiatique. La Prudence, la Douceur, la Tempérance complètent ce tableau, synthèse des Valeurs qui se sont imposées à l'Homme de Bien à travers l'Antiquité, le Moyen âge et la Renaissance et dont la Franc-Maçonnerie Régulière reste le vecteur moderne. Support de tous les hommes soucieux de prendre du recul par rapport aux pesanteurs du quotidien, en s'appliquant par l'enrichissement mutuel, à mieux se pénétrer du Plan Divin sur Sa Création, la Franc-Maçonnerie ne constitue pas un cercle fermé mais renvoie ensuite individuellement chacun des Frères vers ses responsabilités familiales, professionnelles, associatives… qu'il assumera progressivement avec plus de responsabilité et d'autorité morale… car "nos Symboles sont des Principes vivants qui doivent peu à peu pénétrer" au cœur de chacun de ceux qui ont frappé à la porte de nos Temples.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article