L'obédience

L’Obédience

 

Le terme d’obédience date de 1155 et qualifiait les maisons religieuses dépendant d’une maison-mère ; il signifiait aussi l’obéissance à laquelle était soumis un religieux. Au sens maçonnique, le terme Obédience doit être pris dans le sens de « regroupement de plusieurs Loges à l’échelon national d’un pays donné » et est synonyme de Grande Loge ou de Grand Orient.
A l’exception de quelques Loges (de plus en plus nombreuses) totalement indépendantes, libres et souveraines, à l’instar de la R.L. Phénix, toutes les autres travaillent sous les auspices d’une Obédience (Grande Loge ou Grand Orient). La Grande Loge procure à ses Loges affiliées leurs patentes de constitution et assume certaines charges administratives, telles que les relations avec les autres Obédiences et avec le public, les mesures à prendre pour assurer le respect des règlements généraux ou encore la gestion du patrimoine. L’Obédience n’est pas apte à assumer à elle seule l’autorité morale, spirituelle et initiatique de l’Ordre maçonnique auprès des Loges. Elle s’appuie pour cela sur les Rites qui, indépendants des Obédiences, posent les règles des rituels particuliers à chaque degré et à chaque type de cérémonie maçonnique. L’Ordre maçonnique désigne la Maçonnerie tout entière, dans son caractère universel le plus large. Il est donc d’essence universelle et absolue, alors que l’Obédience est particulariste et influencée par les conditions sociales, religieuses, économiques et politiques du pays dans lequel elle se développe.


Le Suprême Conseil Indépendant du Rite Moderne (SCIRM) dont dépend la Respectable Loge Phénix est, quant à lui, souverain pour réaliser dans les trois premiers degrés — apprenti, compagnon, maître — le but que les Maçons se sont fixé et qui consiste à faire prospérer la Franc-maçonnerie dans l’esprit des Anciens Devoirs (Constitution) de 1723. Outre les tâches administratives précitées, il approuve les rituels de ses Loges. Il se compose d’un Conseil Suprême comprenant sept membres : le Suprême Commandeur, le Lieutenant Commandeur, l’Assistant Commandeur, le Grand Secrétaire, le Grand Orateur, le Grand Trésorier, le Grand Hospitalier. Notre structure est totalement verticale, puisque nous ne pratiquons qu’un seul rite qui est le Rite Français 1801 selon le Régulateur du Maçon.
Chaque Obédience est limitée à un seul pays mais on compte dans la plupart des cas plusieurs Obédiences par pays. Cette pluralité des Obédiences par nation est due à la diversité même de la Maçonnerie qui regroupe des Loges masculines traditionalistes, dites régulières, des Loges masculines modernistes, dites irrégulières, c’est-à-dire qui ne respectent pas complètement la tradition régulière, des Loges uniquement féminines et des Loges mixtes.